L’arc du triomphe

 

À trois c’est le ménage

Lorsque que l’heure arrive

À chaque un son visage

Il y a des choses terribles

 

Qui nous arrive souvent

Sans y penser beaucoup

Mais si passe l’instant

Ils nous appelle de fous

 

Comme dans la politique

Il faut profiter l’ occasion

Pour y mettre la main

 

Les millions ils signifient

Profiter de la situation

Qui ne reviendra demain.

publicado por poetazarolho às 01:15 | link do post